Goto main content

L’athlète paralympique belge Léa Bayekula devient ambassadrice de Handicap International

Réadaptation
Belgique

Léa Bayekula est une jeune parathlète Bruxelloise de 26 ans. Elle évolue au Royal White Star Athletic. Ce club d’athlétisme, basé à Woluwé-Saint-Lambert, croit en elle et la pousse à réaliser son rêve : participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021.

L’athlète paralympique belge Léa Bayekula devient ambassadrice de Handicap International

L’athlète paralympique belge Léa Bayekula devient ambassadrice de Handicap International | © Alexandra Bertels - Handicap international

Atteinte d’une malformation de la moelle épinière, Léa n’a pas usage de ses jambes. C’est donc à la force de ses bras et de son mental qu’elle se bat et s’entraine pour atteindre la plus prestigieuse des compétitions.

Après avoir soutenu la dernière campagne de Handicap International #WeMoveTogether, c’est tout naturellement que la jeune athlète a accepté de devenir ambassadrice de l’ONG. « Je suis très contente de continuer à soutenir Handicap International. Ça a toujours été un rêve pour moi d’être un modèle pour les personnes qui n’y croient plus ou qui veulent avancer. »

« J’ai la chance d’avoir accès aux appareillages orthopédiques. C’est la raison pour laquelle il me tient à cœur de soutenir Handicap International pour que les enfants porteurs de handicap puissent à leur tour se sentir comme les autres dans la société. »

Durant son enfance, Léa a été victime de discriminations à l’école. « À la gymnastique, j’étais tout le temps envoyée sur le banc. Je savais que j’étais capable de faire les exercices mais on me disait que je n’y arriverais pas à cause de mon handicap. J’ai décidé de faire de mon handicap une force. Je veux être un modèle pour faire comprendre à d’autres qu’ils peuvent aussi y arriver. »

Médaille de bronze

Le 1er juin dernier, la Bruxelloise a remporté la médaille de bronze du 100 mètres aux Championnats d’Europe de para-athlétisme à Bydgoszcz en Pologne. Elle a ainsi décroché sa première médaille internationale.

« Aujourd’hui, je ne vois plus mon handicap. C’est le regard des autres, dans la rue, qui me le rappelle. »

Erwin Telemans, directeur de Handicap International Benelux : « L’équipe d’Handicap International se réjouit de pouvoir annoncer que Léa Bayekula devienne ambassadrice pour l’association. Indépendamment de son impressionnant parcours d’athlète, Léa incarne la vision d’H.I. – celle d’un monde plus humain et inclusif. Dans le monde seule une personne sur dix a accès aux soins de réadaptation fonctionnelle de qualité. Ensemble, avec Léa, nous continuerons à sensibiliser le grand public pour apporter un changement positif. »

Publié le : 17 juin 2021

Pour aller plus loin

Des employés locaux aident des réfugiés handicapés à obtenir des prothèses
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Des employés locaux aident des réfugiés handicapés à obtenir des prothèses

Andrew Mwangi est orthoprothésiste chez Handicap International au Kenya. Dans le camp de Kakuma et dans la colonie de Kalobeyei, il appareille les personnes handicapées avec des orthèses et des prothèses.

Les talibans au pouvoir en Afghanistan depuis 1 an
© HI
Réadaptation

Les talibans au pouvoir en Afghanistan depuis 1 an

Depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan en août 2021, la situation humanitaire s'est aggravée. 24,4 millions de personnes - 55% de la population - ont besoin d'aide humanitaire. Les personnes handicapées sont les plus durement touchées par la crise actuelle en Afghanistan.